Comment je suis devenu trader à succès et quels sont mes courtiers

Ce n’est pas tout le monde qui parvient à se faire une place dans le domaine du trading à domicile, et j’ai la chance d’être l’un de ceux-ci. Si j’ai autant de succès en tant que trader, ce n’est cependant pas dû à la chance, mais plutôt à de la discipline et de la ténacité. Je vous explique ici mon parcours ainsi que les courtiers qui ont retenu mon attention.

Étude et planification

Mes premiers pas en tant que trader

J’ai d’abord commencé comme tout le monde, en visionnant les vidéos de traders connus, en lisant des articles de blogs sur le trading, et en cherchant des formations sur le sujet un peu partout sur le web. Ce fut une période où j’ai amassé une quantité colossale d’informations concernant le trading, mais aussi sur l’économie et la finance en général, dans la mesure où ces domaines sont étroitement liés. Une fois avoir assez appris, j’ai entrepris de mettre en pratique les connaissances acquises, et cela sur un compte démo.

Comme j’en ai entendu beaucoup de bien, j’ai commencé mes premiers pas de trader sur eToro. Effectivement, c’est une plateforme où les outils techniques sont simples à utiliser et à comprendre, et j’ai d’abord commencé à tirer des petits bénéfices, et quelques pertes par ci par là. Plus le temps passe, plus mes gains virtuels augmentaient, et à un certain moment, j’ai voulu utiliser une plateforme qui répondait mieux à mes capacités du moment. Je me suis principalement intéressé au Forex, et j’ai hésité entre FBS et FXCM avant de me décider pour le second. Par contre, personnellement, vous avez aussi le choix entre d’autres brokers, dont IG markets pour les CFD.

Se familiariser avec les indicateurs

Pour faire du trading, vous devez savoir qu’il y a ce qu’on appelle les indicateurs, qu’il faut plus ou moins connaitre par cœur. Au début, je ne m’en rappelai pas toujours, et il m’a fallu recourir à des notes de référence de manière fréquente lorsque je tradais, mais ça c’était avant. Maintenant, j’ai de l’expérience, et je n’ai plus besoin de mes colles parce que j’ai bien retenu mes leçons. J’ai appris entre autres que l’idéal est de prendre ceux qui vous conviennent autant parmi les indicateurs techniques chartistes que ceux statistiques.

Les deux types d’indicateurs sont complémentaires, l’un donnant des informations sur la variation du prix d’une valeur boursière, l’autre informant sur l’évolution des volumes de transactions relatives. Des stratégies comme le Guppy ou le Rainbow nécessitent par exemple l’utilisation des indicateurs que sont les moyennes mobiles. Parmi mes indicateurs favoris, je peux mentionner bien sûr les figures chartistes, mais également les autres indicateurs comme le MACD, les bandes de Bollinger, etc.

Quels sont les secrets pour être un bon trader?

Strategy.

En premier lieu, il est essentiel de bien connaitre ses forces et ses faiblesses. Si vous vous lancez dans le trading sans savoir jusqu’où vous pouvez vous permettre d’aller, ou bien en vous surestimant, et si vous n’êtes pas prêts pour faire face à des échecs certains, il vaut mieux ne pas vous lancer. En outre, j’ai été pendant longtemps une personne assez impatiente, ce qui a été problématique pour moi quand je me suis lancé dans le trading. Au début, j’ai enchainé plusieurs trades perdants, parce que je n’ai pas su attendre le bon moment.

Après avoir perdu quelques milliers d’euros de cette manière, j’ai décidé de tenter les choses depuis une autre approche, et je me suis forcé à être discipliné. Ce n’était pas facile, mais à la longue, on y arrive, et une fois que vous l’autre compris, vous pouvez plus facilement concevoir une bonne stratégie de trading et un money management correspondant à votre personnalité.